l asépsie

Aller en bas

l asépsie

Message par Admin le Dim Oct 20, 2013 6:30 pm

L'asepsie désigne l'absence de germes microbiens susceptibles d'entraîner l'apparition d'une infection.
Le terme aseptique qualifie un être vivant, un objet ou un milieu répondant à cette définition. Ce terme est également utilisé pour décrire une pathologie, maladie, une affection, une lésion dont l'origine n'est pas une affection microbienne. C'est le cas par exemple de la gangrène aseptique ou d'autres maladies dont l'évolution ne se fait pas vers l'apparition de complications infectieuses comme par exemple une nécrose aseptique entre autres. Voir matériel stérile au cours d'une intervention chirurgicale.
On désigne par faute d'asepsie une manœuvre qui risque de souiller (salir) un champ stérile ou un instrument, voir les gants stériles d'un chirurgien.
Au sein de l'organisme les zones considérées comme aseptiques sont le milieu intérieur, les tissus de l'organisme, le sang et l'urine et ceci à condition que l'individu soit en bonne santé. Le foetus est également aseptique ainsi que le nouveau-né, après l'accouchement, à condition que celui-ci se soit déroulé dans de bonnes conditions et que le nouveau-né reçoive les soins allant dans le sens d'une absence d'infection.
À l'inverse certaines zones sont particulièrement sceptiques, il s'agit entre autres du tube digestif contenant un grand nombre de germes microbiens.
Le milieu chirurgical se doit de respecter un grand nombre de règles d'asepsie. Il n'est pas nécessaire d'envisager une intervention importante pour respecter ces règles. Ainsi la petite chirurgie, les perfusions, les ponctions, les infiltrations articulaires doivent se faire dans des milieux stériles.
Il existe un moyen pour obtenir une atmosphère stérile, il s'agit des chambres stériles qui sont entièrement aseptiques et qui sont utilisées lors du traitement de certaines maladies comme certaines maladies hématologiques (leucémies entre autres). Les individus venant d'être greffés et les personnes présentant des déficits immunitaires plus ou moins importants doivent également être maintenues en milieu stérile.
En chirurgie l'asepsie désigne l'ensemble des méthodes qui permettent de préserver et de prévenir la survenue d'une infection microbienne. Ceci est susceptible de survenir dès le contact de la plaie opératoire par une source septique. Cette asepsie chirurgicale est obtenue en désinfectant tout d'abord la peau autour du champ opératoire (zone où intervient le chirurgien) grâce à l'utilisation d'antiseptique (Bétadine entre autres). Ensuite les instruments qui seront utilisés devront avoir subi au préalable une stérilisation. Il en est de même des pansements, des gants et des vêtements du ou des chirurgiens ainsi que ceux de ses assistants. Enfin autour de la zone opératoire, il est disposé un ensemble de champs stériles à usage unique.
La salle d'opération c'est-à-dire les murs et les sols sont lavés une à plusieurs fois par jour. D'autre part une ventilation et une aération spécifique produisent des flux d'air permettant de décontaminer la salle au maximum. Dans certain bloc opératoire la vaporisation d'antiseptiques est également effectuée.
Afin de diminuer les risques de survenue d'infections dans certaines salles, que l'on considère comme aseptique et qui sont donc réservées à certains types d'opérations à risques comme par exemple la chirurgie orthopédique, le personnel médical participant à l'intervention chirurgicale revête plusieurs paires de gants et redouble de précaution afin de minimiser les risques infectieux. Enfin, pour diminuer encore plus les risques de survenue d'infection certaines salles sont réservées aux opérations qui ne comportent aucun risque de projection de liquides septiques comme peut l'être le pus ou les déjections provenant du tube digestif.

Admin
Admin

Messages : 2
Date d'inscription : 20/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://ifcso.banouta.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum